L’histoire de tu paies ou tu crèves

Photo de Karolina Grabowska sur Pexels.com

OBLIGÉ DE PAYER.

Je vous fais une petite aparté dans la routine des envois pour discuter de quelque chose qui m’interpelle, me choc.

Figurez-vous que l’histoire est véridique et vient d’arriver à ma pauvre maman, âgé de 80 ans.

Comme bon nombre de personnes, elle a des soucis de santé et doit régulièrement passer des visites.
Elle n’a pas la chance d’être encore forte sur ses jambes. Donc les déplacements la fatigue beaucoup, il est donc préférable que pour ces visites de santé, elle soit transportée en ambulance.

Avant, je m’en occupais. Mais cela était très contraignant, car je devais prendre des jours. En plus, je vis désormais à 30 minutes de chez elle, donc niveau trajet, ce n’est pas simple et avec mon fils, c’était trop contraignant. Sans compter que maintenant pour aller dans un hôpital, le parking est payant, c’est la croix et la bannière pour trouver… au moins avec l’ambulance, elle est prise en charge.

Photo de Pixabay sur Pexels.com

Tu paies ou on te laisse là.

Habituellement, lorsque le docteur établi un bon d’ambulance pour ma mère, il l’a mise en position « couché » en ambulance. Seulement cette fois-ci, il s’est trompé et l’a mise en position « assise ».

Vous allez me dire « Et alors ». J’ai eu la même réaction avant de savoir.

Lorsque les ambulanciers on pris le bon de transport en mains, ils l’ont donc mis assis. Et ma mère étonnée, leur dit qu’habituellement elle est en position couchée.

Bien les ambulanciers ont dit à ma mère que puisse que le docteur a noté qu’il fallait être assis, et non couché, elle devait payer 112 € !! (cent douzes euros) .

Alors oui, elle aurait certainement était remboursé par la suite, (quand, allé savoir) mais ma mère ne pouvait pas donner cette sommes, ni faire un chèque. Elle n’avait pas cette sommes sur son compte.

Les ambulanciers n’ont rien voulu savoir, s’était soit elle paie, soit il ne l’a conduisait pas à son rendez-vous médical.
C’était un rendez-vous pour voir son cardiologue, car elle a une insuffisance cardiaque !

Photo de Erik Mclean sur Pexels.com

Respecter des règles au détriments de la vie d’autrui.

Vous imaginez un peu ?

Elle m’explique que les précédents ambulanciers, des anciens qui connaissaient leur métiers, aurait téléphoné au docteur, ou rectifié le bon avec le docteur pour l’a conduire à son rendez-vous médical. (Car ce serait déjà arrivé… Ce n’est pas la faute de ma mère.

Mais là non, il s’agissait de jeune sortant de l’école, qui ont scrupuleusement respecter les règles certes. Mais au détriments de la santé de ma mère.

 

OBLIGÉ DE PAYER SI TU ES ASSIS EN TRANSPORT AMBULANCE.

Voilà ce que je retiens, désormais, on fait passer l’argent avant la santé des patients.

Photo de cottonbro sur Pexels.com

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s